Agathe Dumont

Agathe Dumont est danseuse et enseignante-chercheuse indépendante, elle intervient comme enseignante ou experte dans les domaines de la danse et du cirque contemporains. Après s'être formée comme danseuse et avoir suivi un cursus universitaire en arts du spectacle, elle consacre sa thèse à l'analyse du travail des danseurs et acrobates autour de la notion de virtuosité (Pour exploration du geste virtuose. Danseurs, breakeurs, acrobates au travail, université Paris 3, décembre 2011). En parallèle à ses études, elle poursuit une carrière d'interprète au sein de différentes compagnies de danse et de théâtre et continue à se former en danse contemporaine et classique et France et à l'étranger. Après avoir enseigné la danse pendant trois ans à l'université Lyon 2 ainsi qu'en sciences et techniques des activités physiques et sportives à l'université Paris Ouest (dans le cadre des activités physiques et artistiques et de la préparation au concours d'enseignement de l'EPS), elle enseigne actuellement l'analyse du geste, l'ésthétique et l'histoire de la danse et du cirque ou encore la composition et l'improvisation et encadre des mémoires de recherche dans des établissements d'enseignement supérieur (EAC, école des arts et de la culture, Paris) ou dans des écoles supérieures d'art (notamment le Centre national de la danse contemporaine à Angers et le Centre national des arts du cirque à Chalons-en-Champagne).

Comme chercheuse, après un stage au département "Mémoire et recherche" du Centre national de la danse en 2007-2008, elle a assuré la coordination de l'association des Chercheurs en Danse pendant deux ans et a contribué à la mise en place d'un site internet, d'une base de données sur la recherche internationale en danse et à la création de la revue Recherches en danse dont elle assure actuellement la coordination éditoriale.
Elle a participé à d'autres missions de recherche dont : la rédaction d'un projet d'EQUIPEX en 2011 (Laboratoire d'observation de la création contemporaine, LOEC²), une étude sur les compagnies du spectacle vivant à l'échelle nationale (DEPS du Ministère de la Culture, 2010), la rédaction du projet pédagogique de l'Académie Fratellini (2013), et elle est depuis septembre 2014 chargée d'une mission d'évaluation pour Circus Next (dispositif de soutien aux compagnies émergentes de cirque européennes).

Ses recherches actuelles portent donc toujours sur le travail des danseurs et des acrobates et elle poursuit notamment une enquête de terrain sur les breakdancers. Elle mène également, avec Mariam Faquir, un projet de recherche théorico-pratique sur l'entraînement du danseur via l'improvisation ("Le danseur en zone autonome, projet d'entrainement") accueilli par le Centre national de la danse (Pantin). Elle s'intéresse en effet à la question de l'entrainement et de la préparation physique du danseur en collaborant depuis quelques années avec l'International Association for Dance Medecine and Science et en suivant un DU en "Expertise du geste : du muscle au mouvement" à l'université de Poitiers (2014-2015). Ses travaux de recherche ont été accueillis dans plusieurs revues scientifiques (Ligeia, Interrogations, la revue STAPS ou Recherches en danse) et elle écrit également des textes pour les revues Stradda (cirque et arts de la rue) et Repères (danse).

Tant théoricienne que praticienne, elle cherche à faire le lien entre les différents secteurs dans lesquels elle a evolué et souhaite continuer à mener des projets dans le secteur de la danse et du cirque.

Share