Blanca Franco

Blanca Franco

+33 (0)7 82 21 66 25
Mexique - Main à main - voltigeuse -

Blanca Franco est née le 30 Juillet 1989 à Chihuahua, (Etat de Chihuahua / Mexique) où elle découvre sa passion pour le mouvement corporel avec la capoeira. Elle s'oriente vers une licence de communication sociale et déménage à Monterrey afin de poursuivre ses études, et rapidement elle se rend compte que ce sont les arts scéniques qui la font rêver.

En 2009, elle s'engage dans une formation artistique avec une licence de danse contemporaine à l’Ecole supérieure de Musique et Danse de Monterrey. Dans le même temps elle fait partie de la compagnie Clave Sol Danza, et du projet Latin Danza 2010 financé par la bourse Financiarte 2009. Avec ce projet, elle découvre sa deuxième passion après le cirque, la salsa.

En 2010, elle découvre le cirque comme profession et décide de partir à Barcelone pour commencer une formation des arts du cirque à l’école Rogelio Rivel où elle découvre le main à main, sa nouvelle passion. Mais elle ne peut pas pratiquer, faute de partenaire.

En 2012, elle poursuit sa formation à l’Ecole nationale des arts du cirque de Rosny-sous-Bois (Enacr). Durant sa première année, toujours sans porteur, elle s’essaie à une discipline solo, le mât pendulaire, qu’elle aime mais qui ne la satisfait pas. Grâce à une bourse culturelle de son pays, elle réalise un projet au Mexique et crée avec six autres artistes un spectacle qui est présenté à Chihuahua. Une belle surprise se présente avec Sébastien Davis Van-Gelder. Un franco-américain passionné par les portés qui cherche lui aussi à débuter le main à main. A la fin de sa deuxième année à l’Enacr, elle décide de renouveler le projet au Mexique, cette fois avec neuf artistes, une belle occasion pour le nouveau duo de se retrouver sur un projet en dehors de l’école, chez la petite mexicaine. Ils débutent une vraie relation qui se construit et se renforce et décident de poursuivre ensemble leur formation au Centre national des arts du cirque (Cnac) de Châlons-en-Champagne. Pourquoi ? Pour faire grandir et partager le désir de porter et d’être porté(e) par l’autre, sans aucune règle, juste le plaisir.

Share