Pablo Peñailillo Soto

Pablo Peñailillo Soto

0610621498
Chili - Corde volante -

Pablo naît le 3 mars 1993 à Estación Central, à Santiago au Chili.

Depuis tout petit, il est passionné par le dessin, la lecture et les arts martiaux. Pablo vit un aller-retour sans fin entre la montagne et la ville. Un tout qui finit vers un voyage entre l’anthropologie et le cirque.

Pendant son parcours universitaire durant cinq ans, il se spécialise en anthropologie des études corporelles et la gestion des politiques culturelles. Processus qu’il développe parallèlement avec ses envies circassiennes : il s’entraîne dans plusieurs disciplines aériennes comme le tissu, la corde lisse, le trapèze, les sangles et le cadre aérien (en tant que porteur), de façon indépendante dans différents espaces de cirque tout autour de Santiago.

Intéressé surtout par le cirque en tant que matière artistique, il approche aussi le cirque social et ses liens avec l’intervention citoyenne, les sciences sociales et les études sur la corporalité. Une motivation qui le pousse à voyager à travers l’Amérique du Sud en explorant ces sujets, à réaliser des projets artistiques d’intervention sociale et à construire les bases de ses préoccupations artistiques et théoriques.

En 2015, il rencontre pour la première fois son cousin, étudiant diplômé à l’École Supérieure des arts du cirque / ESAC de Bruxelles, Manuel Martinez, qui l’entraîne pendant deux ans en corde lisse et l’incite à partir et chercher des pistes artistiques ailleurs. Motivé aussi par l’expérience de sa professeure universitaire Menara Guizardi (docteure en anthropologie et ex-danseuse de danse classique), il fait le choix de changer de formation.

Après l’université il y voit plus clair : les arts et le corps deviennent sa priorité. En 2017, il traverse l’océan pour se former au CNAC (Centre national des arts du cirque) dans la 31e promotion. Perpétuellement intéressé par la verticalité et la suspension, Pablo explore les possibilités du mouvement dans la corde lisse. Ce parcours vertical l’amène à la recherche de la sensation de vertige qu’il retrouve avec sa petite corde.

En parallèle, il explore de façon secondaire ses capacités sur les sangles aériennes, où il se concentre sur le mouvement dynamique et sur la mise en boucle de l’énergie d’un premier geste pour grandir les suivants.

Le Centre national des arts du cirque / CNAC de Châlons-en-Champagne est l’endroit où il vit un processus qui lui fait rencontrer Fernando Arevalo Casado pour construire des projets ensemble : la Compagnie K.O. (Knot Out), avec un travail en duo sur la corde lisse.

Cependant, il expérimente aussi avec Hector Diaz Mallea, Maël Thierry et Marica Marinoni pour former le collectif CMR (Charge Maximal de Rupture), tou.te.s membres de la 31e promotion du CNAC.

Share